logo-dea-3

L’origine de la „Distribution d’Eau des Ardennes –  DEA“ remonte à la pénurie d’eau permanente dont la Ville de Wiltz souffrait dès le début du siècle passé. A la suite de l’essor industriel de la Ville de Wiltz à partir de la fin du 19ième siècle et surtout pendant les mois d’été et d’automne, ce manque d’eau devenait un véritable fléau.

La ville de Wiltz prit l’initiative au cours des années 20 du siècle précédent de capter des sources de la région de Calmus et Ehner et d’en transporter l’eau vers le Nord par un système astucieux de pompes et de conduites.

Bat admin

La station de pompage principale, bureaux, ateliers et dépôts inclus de la DEA se trouvent aujourd’hui à Useldange.

Composé de 466 km de conduites, 13 stations de pompage et 20 réservoirs régionaux, le réseau de la DEA alimente plus de 160 réservoirs locaux de 29 communes membres du syndicat.

La distribution d’eau à l’intérieur des localités incombe à la responsabilité des communes.

Les sources se trouvant sur les territoires des communes de Saeul et de Beckerich couvrent à peu près un quart des besoins de la DEA. Depuis peu, la DEA exploite trois forages captés, dans la nappe phréatique à Useldange, qui assurent un autre quart des besoins de l’Oesling. Elle achète la quantité manquante, c’est-à-dire près de la moitié, au SEBES (Syndicat des Eaux du Barrage d’Esch-sur-Sûre) un autre syndicat intercommunal, tout comme la DEA, qui y est engagée à 12,5 %.