Présentation

L’origine de la „Distribution d’Eau des Ardennes –  DEA“ remonte à la pénurie d’eau permanente dont la Ville de Wiltz souffrait dès le début du siècle passé. A la suite de l’essor industriel de la Ville de Wiltz à partir de la fin du 19ième siècle et surtout pendant les mois d’été et d’automne, ce manque d’eau devenait un véritable fléau.

La ville de Wiltz prit l’initiative au cours des années 20 du siècle précédent de capter des sources de la région de Calmus et Ehner et d’en transporter l’eau vers le Nord par un système astucieux de pompes et de conduites.

La station de pompage principale, bureaux, ateliers et dépôts inclus de la DEA se trouvent aujourd’hui à Useldange.

Composé de 466 km de conduites, 13 stations de pompage et 20 réservoirs régionaux, le réseau de la DEA alimente plus de 160 réservoirs locaux de 29 communes membres du syndicat.

La distribution d’eau à l’intérieur des localités incombe à la responsabilité des communes.

Les sources se trouvant sur les territoires des communes de Saeul et de Beckerich couvrent à peu près un quart des besoins de la DEA. Depuis peu, la DEA exploite trois forages captés, dans la nappe phréatique à Useldange, qui assurent un autre quart des besoins de l’Oesling. Elle achète la quantité manquante, c’est-à-dire près de la moitié, au SEBES (Syndicat des Eaux du Barrage d’Esch-sur-Sûre) un autre syndicat intercommunal, tout comme la DEA, qui y est engagée à 12,5 %.

Objectifs

La gestion et la distribution d’eau potable pour ses membres en faisant exécuter tous les travaux et acquisitions nécessaires pour l’accomplissement de cet objet.

La gestion de l’approvisionnement en eau potable provenant du SEBES.

La gestion et l’entretien de ses propres sources et forages.

L’assistance technique aux communes qui comprendra tous les services en relation avec la fourniture et la distribution d’eau.

Communes

Comité

36 délégués des différentes communes membres forment le COMITÉ, ceci conformément à l’arrêté grand-ducal du 3 décembre 2011, autorisant les statuts de la DEA votés par le Comité de la DEA le 12 août 2010.

M. Marc BINSFELD (Esch-sur-Sûre)
M. Pollo BODEM (Useldange)
M. Romain BRAQUET (Clervaux)
M. Patrick COMES (Wiltz)
M. Michel DECKENBRUNNEN (Weiswampach)
M. Alain HANSEN (Feulen)
M. Mike HIEFF (Wiltz)
M. Jean KIRSCH (Vichten)
M. Marco KOEUNE (Lac de la Haute Sûre)
M. Christian JUNK (Putscheid)
M. Raymond JUNKER (Bourscheid)
M. Gilbert LEIDER (Erpeldange-sur-Sûre)
M. Philippe L’ORTYE (Kiischpelt)
Mme Jacqueline MAJERES (Colmar-Berg)
M. Servais MAJERUS (Wahl)
M. Paolo MALERBA (Vianden)
M. Jean-Paul MOUSEL (Saeul)
M. Charly MULLER (Parc Hosingen)

M. Armand OLINGER (Grosbous)
M. Charles PAULY (Winseler)
M. Pierre PLETSCHETTE (Rambrouch)
M. Mike POIRE (Mertzig)
M. Antoine RODESCH (Rambrouch)
M. Johny SCHANCK (Wincrange)
M. Tom SCHAUS ( Préizerdaul)
Mme Christa SCHMITZ (Goesdorf)
M. Guy SCHON (Boulaide)
M. Carlo SCHROEDER (Troisvierges)
M. Armand SCHUH (Ell)
M. Raymond SHINN (Wiltz)
M. Marcel THOMMES (Wincrange)
M. Guy TRAUSCH (Parc Hosingen)
Mme Georgette WEBER (Colmar-Berg)
M. Claude WEILER (Clervaux)
M. Nico WEIS (Tandel)
M. François WIRTH (Schieren)

Bureau

Le Bureau de la DEA se compose comme suit:

M. Charles PAULY (président)
M. Pollo BODEM (1ier vice-président)
M. Raymond SHINN (2ième vice-président)
M. Antoine RODESCH (membre du bureau)
M. Marco KOEUNE (membre du bureau)

Personnel & Services

Direction

Patrick Koster

Directeur

Tél.: 00352 236424-43

E-Mail: patrick.koster@dea.lu

Marc Schroeder

ingénieur-chimiste

Tél.: 00352 236424-54

E-Mail: marc.schroeder@dea.lu

Service administratif

Serge Draut

Secrétaire

Tél.: 00352 236424-42

E-Mail: info@dea.lu

David Gerard

Receveur

Tél.: 00352 236424-47

E-Mail: info@dea.lu

Josée Kirchen

Employée privée

Tél.: 00352 236424-1

E-Mail: info@dea.lu

Monique Seyler

Employée privée

Tél.: 00352 236424-1

E-Mail: info@dea.lu

Service de projection

Tom Steichen

Ingénieur-technicien, responsable du service

Tél.: 00352 123 456

E-Mail: info@dea.lu

Patrick Elsen

Ingénieur-technicien

Tél.: 00352 123 456

E-Mail: info@dea.lu

Tom Pfeiffer

Expéditionnaire technique

Tél.: 00352 123 456

E-Mail: info@dea.lu

Charles Schmit

Expéditionnaire technique

Tél.: 00352 123 456

E-Mail: info@dea.lu

Service qualité

Le service qualité du syndicat se tient à la disposition aux communes-membres pour l’élaboration des programmes de contrôle et la réalisation de l’échantillonnage. Au cours de l’année 2016, la DEA a pris de plus de 2000 échantillons dans les réseaux de la DEA et de ses communes-membres.

Marc SCHROEDER, ingénieur-chimiste, responsable du service
Fränk HOFFMANN, employé privé

Service exploitation

Pour assurer sur le terrain l’entretien courant et le maintien en service des diverses infrastructures, la DEA dispose de deux équipes d’exploitation (Oberwampach et Useldange). Un service de permanence et de dépannage assure ces missions 24 heures sur 24.

Les compétences du service génie civil sont en premier lieu la planification et la direction des travaux sur les chantiers en matière de captages, réservoirs et conduites d’eau potable. Le service assure également l’archivage digital des données techniques et de la mise à jour de la banque de données du système SIG.

Le service génie civil de la DEA se tient à la disposition des communes-membres pour les conseiller en matière de projection et de construction d’infrastructures de transport et de stockage de l’eau potable.

Tim NOSBUSCH, ingénieur-technicien, responsable du service
Claude OTTELE, chef de réseau Useldange
Paul THINES, chef de réseau Oberwampach

Service fuite
Robi KRETTELS, expéditionnaire technique
Henri STEIMES, artisan

Equipe Oberwampach
Michel HOFFMANN, ouvrier
Jérôme JUCHEM, ouvrier
Rasim KALABIC, ouvrier
Ben KOOS, ouvrier
Alex MULLER, artisan
Pierre TURMES, artisan

Equipe Useldange
Henri DUSEMANG, ouvrier
Gilles ERNZER, ouvrier
Haris FALJIC, ouvrier
Robert FISCH, artisan
Daniel FRANK, artisan
Guy FRANK, ouvrier qualifié
Daniel FRIEDL, ouvrier
Joé HOLLERICH, ouvrier
Jeff JACOBY, ouvrier
Frank JUCHEM, artisan
Emko KALABIC, ouvrier
Eric KRISCHEL, artisan
Steve PIETSCH, ouvrier
Mike SIMON, ouvrier
Ronny TREFF, ouvrier
Gilles WEILER, ouvrier qualifié

Service électrique

Le service électrique effectue la conception, la maintenance et la modernisation des installations informatiques et électriques de la DEA. Les travaux quotidiens consistent en la maintenance des installations de traitement, des réseaux de télétransmission, des compteurs de débits, des équipements et capteurs de mesure et des automates programmables (SPS).

En plus, il procède à la réalisation de travaux neufs comprenant l’assemblage des stations de télétransmission et des automates programmables, leur installation et programmation, ainsi que l’élaboration des schémas électriques.

Eric GREISCH, ingénieur-technicien, responsable du service
Romain HOFFMANN, chef d’atelier
Ben ALLARD, employé privé
Lynn BACH, employée privée
Jérôme HEITZ, artisan
Nicolas TOUSSAINT, employé privé
Jean-Pierre TRAUSCH, ouvrier qualifié
Joé TRAUSCH, expéditionnaire technique
Tom TURPEL, employé privé

Service sécurité

Romain FRANK, travailleur désigné et délégué à la sécurité

Service Fuite

Depuis 1982, la DEA dispose d’un véhicule « détection fuites ». Actuellement le service est équipé d’un corrélateur, d’un géophone, d’un détecteur de conduite, d’un mesurage de débit et de pression, d’une caméra, d’un appareil à ultrasons, d’un système de détection de gaz et d’enregistreurs de pression afin de détecter l’origine des  pannes.

Ce service est offert aux communes-membres gratuitement.

Historique

L’origine de la „Distribution d’Eau des Ardennes – DEA“ remonte à la pénurie d’eau permanente dont la Ville de Wiltz souffrait dès le début du siècle passé. A la suite de l’essor industriel de la Ville de Wiltz à partir de la fin du 19ième siècle et surtout pendant les mois d’été et d’automne, ce manque d’eau devenait un véritable fléau.

De même en 1918, seulement les localités de Troisvierges, Biwisch, Stockem, Hachiville, Weiler, Clervaux, Reuler, Eselborn, Drauffelt, Boulaide, Bivels et Niederwampach disposaient de réseaux de distribution avec branchements particuliers. Pour les autres localités, l’alimentation en eau potable était en grande partie insuffisante et consistait dans un système gravitaire avec captage et réservoir qui desservaient un ou plusieurs abreuvoirs publics.

La sécheresse de l’année 1921, où l’eau potable dut être amenée à Wiltz par wagons-citernes du chemin de fer, jouait un rôle décisif dans la création de la DEA en 1929. Ainsi la ville de Wiltz prit l’initiative au cours des années 20 du siècle précédent de capter des sources de la région de Calmus et Ehner et d’en transporter l’eau vers le Nord par un système astucieux de pompes et de conduites.

  • Avant 1929

    • 1ier Septembre 1918 : le Service Agricole Grand-Ducal présenta un avant-projet intitulé : Wasserversorgung der Kantone Redingen, Wiltz, Clerf Vianden sowie einzelner Grenzgebiete der Kantone Capellen, Mersch und Diekirch durch den Bau einer interkommunalen Wasserleitung » à Ettelbruck.
    • 29 juin 1925 : vote de la loi concernant l’intervention financière de l’Etat dans les frais de construction d’une conduite d’eau intercommunale dans les Ardennes.
    • 29 août 1925 : le projet définitif de la conduite de refoulement dressé par l’Ingénieur d’arrondissement des Travaux Publics à Diekirch fut approuvé
    • Fin septembre 1928 : La mise en service du réseau de distribution d’eau délivra la ville de Wiltz définitivement du fléau de la pénurie d’eau.
    • 13 juin 1929 : arrêté grand-ducal portant la création d’un syndicat intercommunal « Kommunalverband für den Betrieb und Unterhalt der Ardenner Wasserleitung »

  • 1930 – 1949

    • 1934 : agrandissement du réservoir principal d’Eschdorf par adjonction d’une chambre de 1000 m3.
    • 1947 : captage de la source Béik à Calmus.

  • 1950 – 1969

    • 1952 : la mine de Chifontaine fut aquise.
    • 1953 : construction d’un nouveau réservoir régional à Derenbach avec une capacité de 1000 m3.
    • 1954 : une nouvelle station de pompage à Eschdorf fut mise en service.
    • 1955 : la station de traitement et le pompage d’Oberwampach furent définmitivement en service
    • 1959 : pour améliorer l’alimentations en aval de Wahlhausen, un réservoir-tampon de 600 m3 fut construit.